Comment cultiver le persil en pot en intérieur?

  1. LES QUATRE VARIÉTÉS LES PLUS CONNUES DU PERSIL
  2. OÙ PLACER SON POT DE PERSIL ?
  3. COMMENT PLANTER LE PERSIL ?
  4. COMMENT CULTIVER SON PLANT ?
  5. COMMENT RÉCOLTER LE PERSIL ?

Le persil fait partie des plantes aromatiques qui viennent du bassin méditerranéen et des régions avoisinantes situées au sud et à l'est, et aurait été domestiqué dans le Sud de l'Europe méridionale, possiblement en Sardaigne. On le consommait il y a déjà plus de 5 000 ans. Pour de nombreux peuples, le persil est associé à des superstitions.

Exposition  mi-ombre
Arrosage  deux à trois fois par semaine
Récolte  en fonction des besoins pour conserver les saveurs

 

Voici la liste des quatre variétés les plus connues du persil : 

  • Le persil commun

Le persil commun est une des petites plantes aromatiques herbacées de 40 à 60 cm. C’est l’aromate que vous devez toujours avoir à portée de main, à côté du plan de travail. À planter ou cultiver à l'intérieur ou à l'extérieur ( jardin, maison ou balcon ), dans des pots ou dans un potager d'intérieur.

  • Le persil frisé

Une des herbes aromatiques d'excellence, avec ses feuilles frisées, très finement découpées. Sa tige mesure 30 cm tout au plus. Le beau vert profond des feuilles contraste avec le vert tendre de la tige. Il est très décoratif : on le trouve souvent sur le bord des plats de service. Ne le laissez pas là, c’est un très bon complément nutritionnel. 

  • Le persil plat

Ses feuilles sont lisses, bien moins découpées que leurs cousines frisées. La tige peut atteindre facilement les 50 cm. Très parfumé : si vous voulez donner du goût à vos préparations, c’est à lui qu’il faut penser. N’oubliez pas la tige ! Peu esthétique pour être présentée dans l’assiette, elle est pourtant encore plus parfumée que les feuilles : à plonger notamment dans les soupes. Cette herbe aromatique adore être au soleil 

  • Le persil tubéreux 

Une des herbes aromatiques qui peut être consommée comme le navet ou le panais, mais on peut aussi manger ses feuilles ! Très difficile à trouver, même en saison : on le consomme habituellement en automne, car en hiver le persil craint beaucoup le froid, mais sa culture n’a jamais rencontré un véritable succès en France. À planter ou cultiver à l'intérieur ou à l'extérieur ( jardin, maison ou balcons), dans des pots ou dans un potager en appartement 

Le Persil en pot : quel entretien ? 

Le persil peut se récolter en pot, sur des balcons, des terrasses ou en potager urbainLe persil en pot a besoin de soleil tout au long de la journée. Il peut aussi se contenter d’une exposition semi-ombragée car trop de soleil peut brûler ses feuilles. En intérieur, on vous conseille d'installer le persil en pot de façon à ce qu’il soit à l’ombre l’après-midi. Si vous en avez la possibilité, il sera préférable de le sortir à l’extérieur ou dans un jardin dès l’arrivée du beau temps puis le rentrer en hiver. Il est cependant tout à fait possible de le garder à l' intérieur toute l’année ! 

  • Le persil en pot a surtout besoin d’eau en été, durant les fortes chaleurs. Le manque d’eau et les températures élevées accélèrent sa montée en graines, limitent son développement et font jaunir les feuilles. Arrosez donc régulièrement votre persil en intérieur de façon à garder la terre toujours fraîche.
  • Pour stimuler la croissance et la pousse des feuilles, vous pouvez fertiliser votre persil en pot avec un engrais spécial plantes aromatiques, à la fin de l’automne ou au début du printemps.
  • Le persil est une plante qui n'a pas besoin de beaucoup de soins. Si vous le cultivez au potager, pensez à le protéger du froid en hiver en le couvrant avec une cloche.

Un persil acheté en pot doit être rempoté rapidement dans un nouveau contenant, dans un mélange de terreau et de sable. Le persil ne vit généralement que 2 ans. 

Il se multiplie par semis à partir de février-mars. Semez les graines dans un terreau spécial semis puis recouvrez d’une fine couche de terre. Arrosez avec beaucoup d'eau pour maintenir le terreau humide. La levée des graines prend environ 3 semaines. 

Récoltez les feuilles du persil en pot au fur et à mesure de vos besoins en cuisine. N’hésitez pas à pincer les tiges pour favoriser la ramification et récoltez d’abord les feuilles les plus anciennes.

 

Où placer son pot de persil ?

Le grand avantage d’avoir votre plant de persil en pot directement dans votre maison ou appartement, c’est que vous n’aurez pas à vous soucier de la saison à laquelle cultiver votre persil, vous pourrez le faire tout au long de l’année ! A garder à l’esprit que le persil est une herbe aromatique bisannuelle, soit une herbe qui a une durée de vie d’environ deux ans.

En effet, contrairement à certaines herbes aromatiques, le persil ne nécessite pas une exposition en plein soleil. Une telle exposition pourrait même faire jaunir vos feuilles de persil, préférez alors une exposition entre soleil et mi-ombre.

Si la plante a une exposition directe au soleil, il est important de l’arroser suffisamment pour garder la terre humide. Placer le pot près d’une fenêtre afin d'offrir à votre plant le meilleur développement possible.

Le persil se développe très bien dès 15°/22°. Vous devriez donc pouvoir en profiter toute l'année, et garder votre pied d'une année à l'autre !

 

Comment planter le persil ?

Procurez-vous des graines de persil dont vous êtes sûr de la provenance. Vous pouvez vous rendre en jardinerie ou sur internet pour sélectionner parmi les variétés de graines de persil, celles que vous souhaitez planter. Si vous décidez de passer par internet, assurez-vous que vous vous procurez les meilleures graines. 

Le persil a besoin d’une terre riche en nutriments pour pousser dans les meilleures conditions. Pensez donc à bien planter vos graines de persil dans une terre épaisse. Encore une fois, vous pourrez retrouver ce terreau en jardinerie ou sur internet. Choisissez entre utiliser un terreau universel ou un terreau spécifique aux plantes aromatiques qui sera plus optimisé en nutriments.

Avant de remplir votre pot de terre aux trois quarts, humidifiez la terre avec de l’eau. Une fois que vous avez votre terreau humide, remplissez les trois quarts du pot avec. Si vous utilisez un pot avec un trou au fond pour évacuer l’eau, pensez à placer une soucoupe sous votre pot pour éviter que l’eau ne s’échappe partout. Il vous faudra seulement faire attention à ne pas trop arroser dedans ! Bien entendu, plus le pot est grand, plus la plante pourra se développer et plus vous pourrez avoir une récolte conséquente. 

Disposez quelques graines dans un trou que vous faites avec votre doigt. Il est important de planter plusieurs graines dans un seul pot, pour s’assurer qu’il y ait une germination. Vous n’aurez pas besoin d’enfoncer les graines trop profond, au contraire ! Ne les enterrez pas sous plus d’un cm de terre. Une fois que vous avez vos graines disposées dans votre trou, couvrez-les d’un peu de terre, 5mm suffiront largement à protéger les graines et favoriser leur germination. Vaporisez ensuite la terre avec de l’eau pour humidifier légèrement la surface du pot.

Vous pouvez aussi acquérir directement une motte de persil avec les graines et les nutriments optimisés pour la pousse de la plante. C’est une solution qui vous facilitera la vie surtout si vous débutez et n’avez pas la main verte ! Combinez cela à notre persil en pot en liège et faire pousser de le persil n’aura jamais été aussi facile !

Quelques jours/semaines plus tard vous devrez pouvoir voir vos graines germer. Le temps qu’elles mettront à germer dépendra de la dose de soleil, la température et de l’eau que les graines auront reçu. Ne soyez pas trop pressé, cela prend du temps ! Assurez-vous simplement que le sol reste humide et que vous avez assez de lumière qui passe.

Comment cultiver son plant de persil ?

Il est important de bien arroser ses plants pour maintenir une terre fraîche, il faut donc arroser dès que la terre est sèche. Lorsque le plant en est encore au début de sa croissance, il faudra donner de l’eau à la plante plus régulièrement, sans non plus la noyer car les plantes ne sont pas des poissons ! Par la suite, un arrosage modéré tous les deux ou trois jours devrait suffire à garder votre plant hydraté. 

En règle générale, arrosez donc votre plant de persil dès que la terre est sèche pour la garder humide. Arrosez-le donc environ deux fois par semaine. L’eau doit se verser au pied de la plante et non les feuilles ou la tige ! En visant directement la terre, les racines pourront absorber correctement l’eau.

Si vous faites pousser plusieurs plants dans un seul pot, veillez à bien faire respirer vos plants lorsqu’ils en sont au stade d’environ deux paires de feuilles. Cela signifie qu’il faut espacer les plants de persil d’au moins 15 cm pour leur permettre d’avoir la place suffisante pour pousser correctement. Pour espacer les plants, il faudra en déraciner un très soigneusement et décider de le replanter plus loin dans le pot si l’espace le permet ou le placer dans un autre pot directement.  

Une fois que votre plant de persil aura trois paires de feuilles et une taille d’environ 15cm, il sera possible de commencer à le tailler. Pour cela, visez le haut du plant, avec des ciseaux aiguisés. La taille de la plante permet de favoriser la pousse des feuilles de persil. C’est une action que vous pouvez répéter toutes les deux semaines.

Si votre plant de persil flétrit et semble avoir un petit coup de mou, c’est souvent que la plante manque d’eau et qu’il faut l’arroser. N’arrosez pas trop d’un coup, il ne faudrait pas en plus la noyer. Attendez que l’eau que vous venez de verser soit absorbée avant d’arroser davantage. Placez la plante un moment à l’ombre et éliminez les feuilles mortes pour permettre à la plante de repartir sur des bases saines.

Comment récolter le persil ?

  1. Vous pouvez soit couper les tiges soit cueillir directement les feuilles. Nous vous conseillons de ne pas cueillir plus du tiers des feuilles de menthe en une seule fois.
  2. Si vous décidez de couper les tiges, il est également conseillé de ne pas couper la plante trop courte pour ne pas freiner la repousse. Il est préférable de récolter en fonction de vos besoins, les herbes aromatiques et les fines herbes poussent vite, ce qui devrait vous permettre d’en avoir toujours à disposition.
  3. Récolter les pousses au fur et à mesure permet également de conserver toutes les saveurs et le parfum, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque vous les conservez.